Vous n’avez pas pu passer à côté de la nouvelle publicité de la fameuse marque de rasoir pour homme qui a fait polémique sur les réseaux sociaux. Dérangeante pour certains et plaisante pour d’autres, elle remet en cause la définition sociale de la masculinité et tous les préjugés qu’on lui connait.

Virilité et gente masculine, est-ce toujours un sujet tabou ? 

Il semblerait que le public de la fameuse pub soit assez divisé concernant les intentions de la marque. En effet, Gilette a été pointée du doigt par de nombreux internautes pour avoir réalisé une pub “Anti-homme” et “Anti-virilité”.

A l’heure où les femmes veulent être reconnues individuellement, pour leurs différences et leurs spécificités, il est nécessaire qu’il en soit de même pour les hommes. Ils ne sont pas non plus une seule et même définition, ils ne se résument pas à leur force ou à leur “virilité”, bien au contraire. La virilité ne fait pas l’homme. Là est le cœur du sujet que met en avant Gilette.

Les hommes font également face à de nombreux préjugés. N’a-t-on pas déjà entendu que les hommes sont tous pareils ? Pourtant, ce n’est pas la cas. Et au vu des événements survenus en 2018, année durant laquelle des hommes ont été au cœur de nombreux scandales sexuels, il est d’autant plus important de leur rappeler qu’ils ne sont pas tous pareils et qu’on le sait. Et surtout qu’ils n’ont pas à l’être, quels que soient les critères dictés par la société. C’est pourquoi cette publicité est une ode a la masculinité plutôt qu’une atteinte. Elle nous rappelle que la gente masculine n’est pas exclusivement composée de prédateurs sexuels, qu’ils ne sont pas tous violents et ne sont pas tous misogynes. Et qu’ils ne sont pas non plus tels qu’on les dépeint dans les histoires pour enfants : virils, forts, insensibles, bruts et hétérosexuels. Ce n’est pas ce qui définit un homme ou sa masculinité. Beaucoup d’hommes sont loin de l’idée qui nous a été exposée dans les médias récemment, mais aussi dans les contes de fées qu’on nous raconte depuis toujours. Les fées n’existent pas. 

Parle-t-on assez d’hommes au pluriel ? 

Pourtant, de nombreux internautes masculins ont déclaré que cette publicité les dérangeait et qu’elle portait atteinte à leur masculinité. Oui nous avons tous bien vu la même vidéo. Mais eux ne l’ont pas très bien prise. Résultat, les réseaux sociaux ont été témoin d’un rejet complet de la marque. Certains se sont adressés à Gilette,exprimant leur colère, d’autres ont jeté leurs produits ou encore posté des témoignages de ce que représentait la masculinité selon eux… Souvent contraire à ce que l’annonce tente de transmettre.

La vidéo qui semble au premier abord propager un message positif ne semble pas faire l’unanimité, preuve qu’il reste encore une minorité de personnes qui considère certains comportements comme normaux… Probablement une petite partie des hommes qui répond et défend encore les critères moyenâgeux de la masculinité et les rapports sociaux d’une ère passée. Mais il me semble (et n’hésitez pas à me persuader du contraire si je me trompe) que Gilette met en avant la majorité des hommes qui ne répondent pas forcément aux critères masculins herculéens. Peut-être ces hommes en souffrent-ils? Peut-être en sont-ils heureux ou honteux, discriminés ou desservis? Et cette publicité leur rend hommage, enfin. 

Disclaimer : La marque n’est pas toute rose et n’est pas toujours au top de son marketing quand il s’agit d’égalité des sexes. Néanmoins la vidéo est porteuse d’un message important à ne pas négliger.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *