Les lanceurs d’alerte sont nombreux concernant l’avenir de la planète et pourtant le message ne semble pas parvenir jusqu’aux dirigeants et aux grandes entreprises… Pendant ce temps, il semblerait que l’Homme soit en train de détruire son état naturel et, par la même occasion, celui de nombreuses autres espèces.

Des prédictions écologiques effrayantes

On nous l’a annoncé fin Janvier, le glacier Thwaites à l’ouest de l’Antarctique pourrait bientôt disparaître. Les spécialistes ne sauraient encore dater précisément cet événement mais ils sont unanimes: rien ne peut plus arrêter la fonte du glacier. Le dégel de cette partie de l’Antarctique pourrait causer une montée majeure du niveau de la mer et faire disparaître de nombreuses îles et zones côtières. C’est un nouveau signe d’alarme indiquant que la Terre penche lentement vers son dérèglement.

La fonte des glaces est une cause directe du comportement humain sur la planète. Une parmi tant d’autres… En effet, une espèce animale disparaît ou est en danger de disparition entre une à deux fois par mois, L’agriculture intensive et l’utilisation de pesticides polluent les sols et nos déchets remplissent la mer. Et oui, c’est certes agréable que les températures soient si douces en cette période de l’année, mais c’est un problème. Car à notre niveau on pense vitamine C et retour des barbecues, mais dans les pays où la sécheresse est un facteur important de mortalité, vous imaginez bien que c’est une catastrophe ! Et cela causera aussi inévitablement une déstabilisation des éco-systèmes du monde entier.

La jeunesse manifeste pour préserver son patrimoine naturel

“Il vole notre futur sous nos yeux…”. C‘est le message d’une vidéo qui présente le mouvement, devenu viral sur les réseaux sociaux. Signe, peut-être, d’une génération plus informée mais aussi plus concernée et engagée.

Un peu partout dans le monde, les jeunes ont décidé de descendre dans la rue pour alerter les gouvernements de l’urgence écologique. Les dernières générations ont en effet bien reçu le message envoyé par les quinze mille scientifiques au travers de leur pétition et se sentent particulièrement concernés par la question. Leur message exprime clairement leur détresse face aux catastrophes écologiques en cours. Il sera, selon les spécialistes, “bientôt trop tard” pour rattraper les dégâts.

Pourtant, Denis Meadows, le premier scientifique à avoir compris l’engrenage de cette dégénérescence encore invisible s’était exprimé dès 1970, pensant que son bilan ferait changer radicalement les habitudes des sociétés modernes. Mais il n’en fut jamais rien. Les spécialistes se rendent aujourd’hui compte que toutes ses prédictions étaient bien réelles ! Et à l’heure où je vous parle le processus est lancé. Ils l’appellent “la 6ième extinction de masse” (ndlr. après celle des dinosaures) et les victimes seront nos enfants !

Peut-on considérer les gouvernements comme coupables de laisser faire ?

Rappelons-nous que les USA se sont tous récemment retirés des accords de Paris et que la Chine autorise encore la pêche à la baleine… Alors même qu’ils sont tous censés être au courant depuis au moins 30 ans des limites du fonctionnement de nos sociétés. On a de quoi douter de leur bonne volonté soudaine.

Alors, la jeunesse de monde entier prend ses responsabilités pour éviter aux générations futures de subir les dégâts engendrés par notre sur-consommation inconsciente. Ils réclament des agissements rapides et efficaces, aussi bien de la part des entreprises que celle des gouvernements pour minimiser les dégâts !

Pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants de la crise écologique actuelle, je vous invite à regarder ce documentaire français très complet. Car il est important de comprendre pour mieux agir en faveur de la planète !

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *