L’ethnicité de ce peuple qui partage la même culture, la même langue, les mêmes traditions et la même coutume a toujours eu une grande place dans le monde à travers les siècles. On parle d’ethnie pour catégoriser un peuple. C’est notamment ce qu’on peut voir avec le peuple berbère communément appelé Amazigh (pl. Imazighen)

Un peuple nord africain qui fait particulièrement parler de lui, aussi bien sur un plan artistique que politique.

Identité artistique 

Si l’on se réfère aux réseaux sociaux, il est évident que nous voyons, depuis maintenant quelques années, de plus en plus de personnes s’identifiant, de près ou de loin, au style amazigh. Le nom Amazigh vient du mot Mazigh qui signifie « libre » et Aït signifiant « fils. »

Les fils de la liberté sont étalés du Maroc à la Lybie en passant par le Sénégal. On note leur charme et leur authenticité au travers de la femme notamment. Les différents codes esthétiques comme le henné aux motifs en mosaïque, sont associés à la culture de cette ethnie. Originaire d’une région allant du sud de l’Iran au Béloutchistan en passant par la Mésopotamie, le henné a toujours été très important pour ses propriétés odorantes, ses valeurs médicinales et ses soins. Pour la femme, ces dessins sont associés à la beauté et à la séduction. Il embellit leurs visages et les distinguent. Certaines femmes de ces peuples, notamment les ancêtres, l’ont inscrit sur leur corps de manière définitive, souvent pour marquer une appartenance à un groupe.

De plus en plus de jeunes à travers le monde s’inspirent de ces femmes, en s’appropriant une partie de leur style de bijoux, de vêtement, de leur voile, de leur henné etc.

Aussi belle que peut être leur identité esthétique, ce peuple est loin d’être une simple tendance.

Identité politique :

image2

Le début du XIXe siècle note le développement du panarabisme de son nom d’origine El Nahda. Ce concept a pour but de créer une unicité entre tous les Arabes du Moyen-Orient jusqu’au Grand Maghreb et à garder une continuité de l’Empire Ottoman. Même après la naissance de ce concept sociologique, la revendication Amazigh n’a jamais cessé et a toujours fait partie de la construction du Maghreb. Le peuple fait face aux leaders maghrébins adeptes du panarabisme qui souhaitent imposer une identité arabe unique et une fraternité entre tous les pays concernés.

Il est important de savoir que les Amazighs ne sont pas seulement définis par de simples zones territoriales ou de simples codes vestimentaires mais par une langue, une coutume, parfois même une religion à part entière. Il existe tout de même des peuples se définissant comme amazigh qui utilisent le dialecte arabe. Des conflits au sein même des différents peuples amazighs des differents pays du Maghreb existent et perdurent, eux aussi.

Le problème persistant est que de nos jours, une fierté venant des deux parties les empêche de communiquer, cela en est devenu presque ridicule, au vu de leurs liens. Nous formons finalement un tout et pourtant l’état actuel des choses laisse à penser qu’il faudra encore de longues années avant de trouver un terrain d’entente. Quoi qu’il en soit, l’identité amazigh reste un peuple à part entière et gorgée d’histoire, si proche et pourtant si différent de la population d’Afrique du Nord.

Kaoutar A

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *